La Guerre des Peuples Index du Forum
 
 
 
La Guerre des Peuples Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Loin et proche....[libre]
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre des Peuples Index du Forum -> ► Galawen ◄ -> La Principauté de Sala -> Les Monts Venteux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tyrus
-
-

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2010
Messages: 514
Localisation: Devant un PC!
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mar 13 Avr 2010 - 21:47    Sujet du message: Loin et proche....[libre] Répondre en citant

Le démon sourit aux paroles de l'elfe, elle ne comprenait pas ...Il devrait probablement lui expliquer plus en détail ce qu'il entendait par là, mais il en avait assez, il était fatigué de parler parler parler, il n'avait fait que ça alors qu'il avait juste envie de se défouler, il avait presque envie de sortir et d'aller exterminer les animaux de la montagne, terrés dans leurs antres respectives, juste pour se détendre, juste pour se calmer et faire sortir toute cette haine, cette rage, et aussi cette tristesse qu'il sentait monter en lui ... Mais il ne le ferait pas ... L'elfe exprima son désir de se reposer, il n'avait rien répondu car il savait que ce serait une perte de temps, qu'elle s'obstinerait dans son avis, et il ne voulait plus l'entendre, il savait ce qu'il faisait, certes il lui était reconnaissant de l'avoir aidé à se soulager, mais maintenant, cela suffisait, il était fatigué ... Tellement fatigué d'avoir tant parlé ...

"Dors bien ..."

Le démon hésita un instant à partir, en laissant l'elfe seule, mais finalement, il se rappela qu'elle avait été bonne avec lui, il ne pouvait pas, il ne voulait pas lui faire ça, elle lui en voudrait ...

Le lendemain matin, lorsqu'il se réveilla, le feu s'était éteint, il faisait plutôt froid et le soleil tapait déjà fort sur la neige, qui de fait était éblouissante. Le démon regarda dans la grotte, l'elfe dormait encore, du moins il l'aurait cru, elle semblait paisible en dormant et elle le charme de l'ingénue, du moins d'après Tyrus ... Profitant de la clarté du matin, le démon sortit discrètement de la caverne et partit en s'envolant chasser quelque chose pour le repas du matin, après quelques minutes, il repéra un petit bouquetin perdu ... Tel un faucon, il fondit sur sa proie, la transperçant en un instant de son épée, sans souffrance pour la pauvre bête dont ils se nourriraient, plusieurs jours s'ils se rationnaient ... Portant le cadavre de la bête, le démon revint à la grotte et commença à dépecer l'animal avant de se rappeler que le feu était éteint et qu'il ne pourrait donc pas faire cuire la bête. Laissant là l'animal mort, le démon repartit quérir du bois pour le feu, il eut moins de mal à en trouver que la veille, à la lumière du jour, d'autant que la neige avait légèrement fondu et l'absence de chutes de neige la veille avait permit au bois de sécher et d'être donc meilleur combustible, en plus grande quantité, aussi Tyrus n'eut pas trop de mal à trouver et à ramener suffisamment de bois pour entretenir un bon feu bien chaud durant toute la journée qui s'annonçait radieuse. Ils devaient reprendre des forces s'ils voulaient repartir en ville, ou même s'ils voulaient rester là, ils devaient reprendre des forces, Tyrus avait bien vu la veille que la druide était épuisée, après tout elle n'avait pas mangé de viande, elle ... En conséquence, elle devait vraiment être fatiguée, on ne le lui faisait pas le coup du champignon magique contre la faim, surtout un aussi petit ... Là, elle aurait à manger ... Aussitôt rentré dans la grotte, Tyrus prépara le bois pour le feu et l'alluma, avant de finir de dépecer le bouquetin et de le mettre à cuire, découpé en petits morceaux pour que cela cuise plus vite. Bientôt, l'odeur emplissait la grotte, la parfumant d'un agréable fumet qui vous donnait envie de manger ... Mais Tyrus attendrait que la druide soit prête elle aussi à manger avant de commencer ...


"Viens manger Miina , il faut que tu reprennes des forces ..."


Le ton de Tyrus était son habituel ton indifférent, classique, posé, sans aucune pointe de sympathie, ni d'apathie, rien, aucun sentiment ne transparaissait ... Tout comme dans son comportement, on n'aurait pas dit qu'il avait craqué la veille, on aurait cru qu'il n'avait jamais rien eu, jamais rien vu, jamais rien vécu, son armure était réparée, Tyrus était de retour ...
_____________________

"On ne peut vaincre le mal que par un autre mal."(J-P. Sartre)

"Pourquoi remettre à demain ce que l'on peut faire après demain ?" (Alphonse Allais)

"A force d'attendre, la vie nous dépasse" (Sénèque)

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 13 Avr 2010 - 21:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Miina
-
-

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 640
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Dim 18 Avr 2010 - 18:32    Sujet du message: Loin et proche....[libre] Répondre en citant

Miina venait de se réveiller et elle sentait déjà l'odeur de la viande qui cuisait sur le feu.  Elle venait de se réveiller. Réveiller. Ce qui signifiait qu'elle avait dormi. L'Elfe se redressa brusquement, l'angoisse et la panique montant au fur et à mesure dans son corps. La druide regarda autour d'elle et ne vit que Tyrus qui regardait le feu. Sans faire de bruit, elle se mit à genou et posa sa tête sur le sol froid de la grotte. Ainsi, le démon pourrait croire qu'elle priait. Miina tenta de se calmer sans réussir à arranger les choses. Elle avait dormi, c'était certain. Il n'y avait eut que Tyrus dans la grotte cette nuit. Donc elle avait dormi près de Tyrus. Cette réalité l'effrayait et l'angoissait. Tous les Elfes savaient ce qui signifiait le fait de dormir. Miina ressentait trop de choses en cet instant. Elle allait craquer. Mais il ne fallait pas, surtout devant lui. Il poserait des questions et elle devrait avouer, ce qui était inimaginable. L'Elfe fit tout pour se contrôler et pour qu'on ne puisse pas voir à quel point elle allait mal de l'extérieur. Étant repliée sur elle même à cet instant, même si Tyrus la regardait, il ne verrait rien. Il fallait à tout prix qu'elle se calme et qu'elle mette de l'ordre dans ses idées au plus vite.  Miina aimait Tyrus, cela, c'était sûr. Sinon elle n'aurait pas dormi. Pourquoi l'aimait-elle ? C'était cela la question. Ils ne se connaissaient que depuis moins de deux jours et elle ne ressentait pas du tout la même passion qui l'étreignait quand Arthur était avec elle. Cette situation était très contrariante et un peu incompréhensible pour la druide. Les larmes menacèrent de déborder mais Miina réussit à ce qu'elles ne coulent pas sur ses joues. Tyrus l'invita à aller se restaurer et elle hocha faiblement la tête. Il fallait qu'elle se ressaisisse au plus vite. Cela lui prit plusieurs minutes. Une fois qu'elle eut une attitude à peu près normale, Miina releva la tête et se leva pour se rasseoir à côté de Tyrus en lui souriant aussi joyeusement qu'elle le put. Sans perdre de temps, elle prit un morceau de viande qui cuisait et le mangea le plus rapidement possible. Malgré son état, elle apprécia beaucoup la viande et parla à Tyrus pour ne pas trop éveiller les soupçons.

- Bonjour ! Tu as bien dormi ? La viande est excellente, je te remercie. J'ai eu une nuit agitée pour ma part ...


Miina reprit un morceau et le mangea un peu plus lentement. Une fois rassasiée elle se leva et se dirigea vers l'entrée de la grotte et lança au démon sans se retourner.

- Je me sens un peu sale, je vais tenter de trouver un point d'eau pour me laver.

Excuse parfaitement recevable d'après l'Elfe. Il était d'ailleurs temps qu'elle s'en aille car Miina en pourrait plus se retenir très longtemps. Une fois sortie et hors de vu du démon, la druide se mit à courir choisissant une direction au hasard. Sa course dura une bonne dizaine de minutes. Estimant être assez loin de leur refuge, elle put enfin relâcher la pression qu'elle exerçait sur elle même pour na pas craquer depuis son réveil. Ce fut d'abord la colère qui prit le dessus. Ses yeux bleus électriques étincelèrent de rage et elle frappa de toutes ses forces un arbre en hurlant. Chose puérile mais qui lui fit tout de même du bien.

- Mais qu'est-ce qui va pas chez moi ?!

La douleur dans sa main n'avait aucune importance à cet instant, Miina ne la sentait presque pas. D'un seul coup, l'Elfe s'effondra sur le sol neigeux en pleurant. De longs sanglots incontrôlables s'échappaient de sa poitrine. Elle se recroquevilla sur elle même et ferma les yeux. La druide ne savait même pas pourquoi elle pleurait ainsi. Ayant perdu toute notion du temps, elle ne sut pas exactement dire combien de temps elle était restée là à pleurer dans la neige. Les larmes s'arrêtèrent de couler d'elles même au bout d'un moment, il ne devait plus y en avoir dans son corps à présent. Les yeux fermés, Miina savourait le silence qui l'entourait. Pleurer lui avait fait beaucoup de bien et lui avait permis de réfléchir. Elle s'était finalement résignée à aimer Tyrus même si, d'après elle, elle n'avait aucune chance car le démon aimait encore Vaikis. Tant pis, elle ferait avec et ne lui dirait rien pour ne pas l'embêter avec cette histoire. L'Elfe avait peur qu'il ne veuille plus la revoir pour se débarrasser d'elle si elle lui avouait. Il restait maintenant le problème d'Arthur. Miina n'avait pas réussi à se décider. Devait-elle le quitter progressivement ou brusquement ? Devait-elle disparaître de sa vie sans aucune explication ? Aucune des solutions n'enchantaient Miina mais elle devrait bien lui dire quelque chose. Elle se mit à genoux et essuya les traces de larme qui restaient sur ses joues. Arthur n'était pas la seule préoccupation de l'Elfe. Il y avait aussi Tyrus. Devait-elle rester avec lui le plus possible ou au contraire partir de suite ? Toutes ces questions sans réponse agaçaient beaucoup Miina. En tout cas, il était hors de question qu'elle rentre dans la grotte tout de suite. Le démon ne manquerait pas de remarquer ses yeux rougis par les larmes. L'Elfe soupira et attendit, tout simplement.

_____________________

"-Qu'est ce que la mort?
-tu veux la réponse du poète ou du savant ?
-du savant
-c'est la fin.
-et celle du poète?
-ce n'est qu'un passage, un nouveau début."

"La vraie liberté n'est pas de faire ce que l'on veut, mais ce que l'on doit. "


"- Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Les rêves ne se brisent pas.
- Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Le terreau des rêves à venir."
Revenir en haut
MSN
Tyrus
-
-

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2010
Messages: 514
Localisation: Devant un PC!
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 18 Avr 2010 - 22:37    Sujet du message: Loin et proche....[libre] Répondre en citant

L'elfe avait eu un sommeil agité, cela ne présageait rien de bon, Tyrus craignait qu'elle ne cauchemarde, qu'elle imagine vivre la même histoire que lui, perdre ainsi toute sa famille, ses amis, son amour ... Non, il devait lui montrer bonne figure, il devait l'empêcher de penser à ce point à mal, il devait vraiment la rassurer, ne pas la laisser penser qu'elle vivrait les mêmes choses que lui ...

Hélas, avant qu'il n'ait eu le temps de la rassurer, elle était partie se laver. Il l'attendrait le temps qu'elle mettrait pour se laver, pas plus de quelques heures selon lui, il avait aperçut un ruisseau, non loin de la grotte légèrement en contrebas dans la montagne. Puisque le fleuve coulait encore malgré le froid de l'hiver, l'eau devait y être plutôt chaude, la source ne pouvait donc être bien loin ... Cela devait être très agréable de se baigner dans ce fleuve en conséquence. Lui-même irait se laver une fois que Miina reviendrait, il saurait attendre jusqu'à ce qu'elle ait fini, il n'allait tout de même pas oser aller la voir nue, se lavant dans le fleuve. Il attendrait qu'elle ait fini, il ne pouvait lui faire ça. La viande de bouquetin avait fini de cuire, pour les morceaux qu'il avait mis à cuire. En attendant Miina, Tyrus mit les morceaux de viande cuits ainsi que la viande crue sous environ 50 centimètres de neige, afin de les conserver au froid. Son travail achevé, Tyrus retourna dans la grotte, s'assit auprès du feu et attendit patiemment le retour de l'elfe. Alors que plusieurs heures déjà s'étaient écoulées, l'elfe n'était toujours pas revenue, ce qui inquiétait beaucoup le démon. En conséquence, le démon partit en volant pour retrouver des traces de l'elfe, il avait peur qu'elle ne se soit noyée, ou qu'elle n'ait été attaquée par quelques bêtes sauvages ...

Cependant, en survolant le fleuve qu'il avait repéré la veille, Tyrus ne vit aucune trace d'une présence quelconque d'un être vivant près de ce fleuve. Du moins pas d'un être vivant plus gros qu'un lapin. S'inquiétant d'avantage, le démon commença à observer tout le tour du fleuve en décrivant dans le ciel de grands cercles, de plus en plus grands, afin de retrouver Miina ou du moins des traces d'elle. Bientôt, il repéra l'elfe, dans la forêt, vue du ciel elle était immobile, Tyrus craignait qu'elle ne soit blessée, ou même pire aussi descendit-il en piqué droit vers elle, ne ralentissant qu'à quelques mètres du sol afin de se poser juste à coté de Miina. Sur son visage on lisait toute l'inquiétude qu'il éprouvait, il avait vraiment peur que Miina ne soit blessée ! Pourquoi éprouvait-il ceci d'ailleurs ? Il ne s'était inquiété comme ça que pour Vaikis auparavant. Cette elfe le troublait ...Cependant, l'urgence était Miina, pas ses sentiments, si jamais elle était blessée, il ne se le pardonnerait pas, il l'avait laissée seule, c'était sa faute.

Cependant, l'elfe n'était pas blessée apparemment, elle avait juste l'air troublée, désemparée. Aussi, voyant cela, le démon prit l'elfe dans ses bras, posant la tête de Miina sur son épaule et la forçant à garder cette position pendant un long moment, comme elle l'avait fait pour lui auparavant.


"Dis moi ce qui ne va pas."

Le ton du démon se voulait réconfortant, la pauvre semblait tellement triste, tellement désemparée, tellement troublée ... Il devait absolument la réconforter, il lui devait bien ça, il devait lui permettre de retrouver le bon chemin, comme lui.
_____________________

"On ne peut vaincre le mal que par un autre mal."(J-P. Sartre)

"Pourquoi remettre à demain ce que l'on peut faire après demain ?" (Alphonse Allais)

"A force d'attendre, la vie nous dépasse" (Sénèque)

Revenir en haut
Arthur
-
-

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2008
Messages: 545
Localisation: quelque part. Seule.
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Lun 19 Avr 2010 - 15:46    Sujet du message: Loin et proche....[libre] Répondre en citant

Arthur l'avait sentit, il avait sentit que quelque chose s'était passé mais il ne savait pas quoi. L'une de ses sœurs, un compagnon, un ami, un animal, Miina, Helora, Njall, quelqu'un de l'expédition, l'autre ... Il ne le savait pas mais quelqu'un n'allait pas bien. Il se fichait même de savoir si cette personne était proche ou pas, il voulait l'aider. Il sentait cette présence mais ne pouvait savoir de qui cela venait. Il courut, courut jusqu'à ne plus savoir où aller, courut pendant des heures pour trouver d'où cela venait. Et si quelqu'un était blessé, et si quelqu'un souffrait ? Il n'en pouvait plus mais continuait de courir pour essayer de se rapprocher de cette personne. Soudain il sentit que c'était plus fort ; il devait être plus près. L'endroit était enneigé, il ne pouvait plus courir à cause de cela mais se dépêcha pour arriver au plus vite.

D'un coup, il sentit que cela était très proche, il regarda autour de lui et à quelques mètres se trouvait un homme à la musculature assez impressionnante et à l'apparence non chaotique et dans ses bras sa chère et bien aimée Miina qu'il reconnaitrait entre mille. Il se rapprocha vite d'eux ne pensant qu'aux problème de son amante. Il se mit à genoux et lui prit la main. Celle-ci était rouge, presque ensanglantée, son visage était rouge lui aussi. On aurait pu dire facilement qu'elle avait pleuré, beaucoup pleuré ... Arthur tremblait. Serait-ce cet homme qui l'avait mise dans cet état, il n'en savait rien mais si il devait combattre il était très mal parti. Il lui demanda :


" Miina, si tu m'entend sers ta main. " 
et il vit la main de l'elfe se serrer dans la sienne. Il était un peu plus rassuré mais loin de l'être totalement " Bonjour monsieur, savez-vous ce qu'elle a, ce qui lui est arrivé, ce qu'il s'est passé pour qu'elle soit comme cela ? "

Arthur était tout tremblant de peur pour elle, sont magnifique sourire elfique n'était plus là, il regarda Miina dans les yeux. Il était moins lumineux que d'habitude, cette couleur qu'il aimait tellement dans les yeux de l'elfe, elle n'était plus pareille. Il passa sa main dans ses cheveux pour se recoiffer mais aussi pour essayer de se calmer un peu. Et si elle venait à mourir ? Que ferait-t-il ? Surement resterait-il cloitré dans un endroit, seul, sans manger, sans boire, sans dormir, sans occupation, jusqu'à ce qu'il puisse la rejoindre. Il ne sentait rien de chaotique dans le corps de l'homme à part peut être sa race, vu ses ailes, il devait être un démon. Arthur ne savait plus quoi faire sans explication. Il était complétement bouleversé.

_____________________

Si la vie n'est pas un fleau de douleur et de torture, alors je ne vie pas

la vie n'est que la plus lente et douloureuse façon de mourir.
Revenir en haut
MSN
Miina
-
-

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 640
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mer 21 Avr 2010 - 14:04    Sujet du message: Loin et proche....[libre] Répondre en citant

Cette situation se transformait progressivement en cauchemar. Tout d'abord, Tyrus l'avait retrouvée et l'avait prise dans ses bras, posant sa tête sur son épaule. Cette position, c'est celle que Miina avait prise quand le démon allait très mal. Il avait vu qu'elle était boulversée , ce qui n'était pas très difficile vu son état physique. L'Elfe avait du prendre trop de temps et son compagnon était parti à sa recherche. Celui-ci devait s'inquiéter. La druide ferma les yeux et se laissa aller contre l'épaule de Tyrus. Elle croyait qu'elle ne pouvait plus pleurer mais elle se trompait. Les larmes menaçaient une fois de plus de déborder. Miina ne pouvait se permettre de pleurer sur son épaule car elle devrait lui expliquer la situation. Perturbée comme elle était, l'Elfe ne sentit pas la présence d'une autre personne jusqu'à ce qu'elle vienne s'asseoir près d'elle, lui prenne la main et se mette à parler. C'est à ce moment là seulement qu'elle reconnut l'étranger. Arthur. C'était lui. Lui qui était près d'elle. Lui qui lui tenait la main. Lui qui parlait. Miina rouvrit les yeux. Heureusement que son visage empreint d'horreur était caché par le corps de Tyrus car son amant l'aurait sûrement mal pris. Arthur lui dit de serrer sa main si elle l'entendait et l'Elfe la serra, par pur reflexe. Son cerveau analysait la situation et tentait de trouver un échappatoire. A présent, il s'adressait à Tyrus. Miina était totalement perdue, elle ne savait pas quoi faire. La druide se détacha de Tyrus et lui lança un regard doux en murmurant un petit " merci" puis elle regarda Arthur. Il était plus beau que dans son souvenir et les sentiments qu'elle ressentit quand elle le vit faillirent déclencher ses larmes. Ayant peur de craquer à nouveau, elle recula comme si le diable en personne se tenait devant elle. Il fallait qu'elle le blesse le plus possible pour qu'il la haïsse et ne s'accroche pas à elle. Il le fallait absolument. Son regard se planta dans celui d'Arthur. Elle se sentit hésiter mais lui parla malgré tout.

Arthur ... Je ... Je ... j'ai dormi.

Miina ne se rendit pas compte tout de suite que les larmes s'étaient remises à couler sur ses joues pour tomber dans la neige. Son coeur semblait se désagréger à mesure qu'elle parlait. Elle souffrait énormément et cela se voyait certainement sur ses traits, dans sa façon de se tenir et de parler.


- Il n'y avait que Tyrus dans la grotte ... et ... j'ai ... dormi. Tu sais ce que cela signifie non ? Tu es en parti Elfe après tout ... je n'ai jamais dormi près de toi Arthur ... je suis désolée, affreusement désolée ... je ... désolée ... désolée Arthur ... désolée.

"désolée" ... c'était le seul mot qu'elle répétait sans cesse. Ses sanglots devinrent plus bruyants, déchirants. Miina mit sa tête dans ses genoux pour éviter de croiser le regard d'Arthur. Elle avait l'impression qu'elle en mourrait, si ce n'était pas déjà fait. Son coeur n'était que douleur. Son corps entier souffrait de ce déchirement. L'Elfe avait la certitude qu'elle devait des explications à Tyrus. En avait-elle seulement la force ? Après tout, pourquoi pas ? elle ne pouvait souffrir d'avantage qu'en cet instant. De plus, elle pensait vraiment que l'Elfe ne pourrait pas être avec Tyrus car ce dernier aimait Vaikis. Sans vraiment s'arrêter de pleurer, elle releva la tête et, tout en évitant de croiser les regards des démons, expliqua un peu mieux ce qu'il se passait.

- Tyrus ... j'ai dormi près de toi. Je ne sais pas si tu sais ce que cela signifie ... quand un Elfe dort près d'une personne, cela signifie qu'il l'aime. Arthur ... je ... je ne peux pas vivre dans le mensonge. J'aime Tyrus, cela me semble évident, sinon je n'aurais pas dormi. Mais je ne partagerai pas sa vie car ... il aime encore Vaikis ... ne sois donc pas jaloux hein Arthur ... ne lui fais rien ... je croyais t'aimer ... mais apparemment ... désolée ... désolée.


N'en pouvant plus, elle s'effondra de nouveau et reposa sa tête entre ses genoux, tentant de calmer ses sanglots. Ce qu'elle espérait c'est qu'Arthur ne le prenne pas mal et qu'il attaque Tyrus. Peut-être celui-ci allait partir, lui jetant un regard méprisant et l'abandonnant dans la neige. Miina avait fait son choix. Elle s'y tiendrait, essayant malgré tout de s'emparer du coeur de Tyrus. Il ne fallait pas qu'elle regarde Arthur. Elle ne voulait pas croiser son regard empli de douleur et peut-être même de rage. L'Elfe ne voulait pas non plus croiser celui de Tyrus ... que pensait-il d'elle à présent ? La druide aurait aimé le savoir. Tout ce qu'elle voulait, c'est qu'Arthur s'en aille au plus vite car sa volonté n'était pas aussi ferme qu'elle voulait bien le croire.
_____________________

"-Qu'est ce que la mort?
-tu veux la réponse du poète ou du savant ?
-du savant
-c'est la fin.
-et celle du poète?
-ce n'est qu'un passage, un nouveau début."

"La vraie liberté n'est pas de faire ce que l'on veut, mais ce que l'on doit. "


"- Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Les rêves ne se brisent pas.
- Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Le terreau des rêves à venir."
Revenir en haut
MSN
Tyrus
-
-

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2010
Messages: 514
Localisation: Devant un PC!
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mer 21 Avr 2010 - 20:40    Sujet du message: Loin et proche....[libre] Répondre en citant

La scène semblait inconcevable , inimaginable , incroyablement irréelle et pourtant tellement vrai à la fois.Miina , cette elfe qui avait su hier le consoler lui , elfe à laquelle il avait conter son histoire en entier ou presque , cette elfe , pourtant en couple avec cet autre individu , était tombée amoureuse de lui , le démon qui avait voulu la faire fuir lors de leur rencontre pour ne pas avoir à endosser sa mort à elle aussi.Si ce n'était pas aussi tragique , c'en serait probablement comique.Et comble de l'ironie , l'elfe avec lequel elle était en couple était venu là , la voir , parce qu'il sentait qu'elle allait mal , avait-il pressenti ce qui allait arriver ?C'était possible , il ne savait pas grand chose sur les elfes , par exemple cette histoire de dormir , comme c'était curieux , ne pouvoir dormir qu'à côté de quelqu'un qu'on aime , quelle histoire étrange , Tyrus devait bien le reconnaître , il ne s'était jamais demandé s'il dormait vraiment lorsqu'il dormait , et il ne savait pas non plus faire la différence entre le fait de dormir et autre chose...Quoi qu'il en fut , visiblement , la présence de l'autre elfe avait plus que bouleverser Miina qui n'en supporterait probablement pas d'avantage.

"Monsieur , voyez dans quel état votre présence la mise , aussi je vous somme de partir immédiatement et de ne plus jamais vous remontrer devant elle , sinon , je me verrai contraint d'employer la force."

Le ton de Tyrus était respectueux , avec cependant une pointe de menace , il voulait vraiment que Miina aille mieux et s'il fallait pour cela faire disparaitre le nouvel arrivant , et bien il le ferait et ce même s'il devait pour cela le blesser physiquement.Il ne supportait pas de voir Miina dans cet état , il ne voulait pas qu'elle soit dans cet état.Miina...Elle avait mentionné Vaikis....Se sentait-elle en compétition avec elle ? Certes , s'il avait à choisir , Tyrus choisirait probablement Vaikis , mais il n'en était pas sur , et de toute façon , il était improbable qu'il ait à choisir pour l'instant.Oui , il pouvait....Mais le voulait-il?Au fond de lui-même , il entendit comme une voix , une voix familière , féminine , une voix d'ange , Elle voulait bien, et même plus que ça , Elle désirait qu'il refasse sa vie avec une autre , avec Miina...

"Miina , je sais ce que tu ressens pour moi , et même si mon seul grand amour est et restera Vaikis , je sais au plus profond de moi-même qu'il est temps.Sans oublier Vaikis , je peux me remettre à aimer , je peux être avec quelqu'un , je peux trouver suffisamment de place dans mon coeur pour vous deux...Cependant..."

Le visage de Tyrus devint grave lorsqu'il marqua cette pause.

"Cependant , je ne veux pas briser votre union , ce ne serait pas digne , ce ne serait pas moral...."

Il repensait aux valeurs et principes que Vaikis lui avait enseigné , il ne devait pas être l'artisan de leur séparation , il devait laisser les choses se faire et après seulement intervenir.Bien sur , en tant qu'ami il pouvait intervenir , comme il l'avait fait en disant à Arthur de partir pour protéger Miina , mais il ne devait en aucun cas les pousser à rompre...
_____________________

"On ne peut vaincre le mal que par un autre mal."(J-P. Sartre)

"Pourquoi remettre à demain ce que l'on peut faire après demain ?" (Alphonse Allais)

"A force d'attendre, la vie nous dépasse" (Sénèque)

Revenir en haut
Arthur
-
-

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2008
Messages: 545
Localisation: quelque part. Seule.
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Mer 21 Avr 2010 - 22:13    Sujet du message: Loin et proche....[libre] Répondre en citant

Arthur était perturbé, démoralisé, surpris, il sentait le mal venir en lui, le chaos voulait sortir. Sa main tremblait et se contractait assez fort pour qu'il se fasse mal tout seul. Il sentit l'autre sortir de son corps. Il ferma les yeux quelques secondes, essaya de se concentrer sur ce qu'il faisait. Si l'autre sortait, il allait tout d'abord tuer le nouvel amant de Miina, mais la frapperait aussi surement elle. Il n'en était pas question. Elle devait rester telle qu'elle était.

Arthur ouvrit les yeux d'un coup très sec et surprenant. Il ne tremblait plus. Mais ses yeux était toujours bleus, d'un bleu éclatant, un bleu incroyable, un bleu aussi beau que celui dans le ciel. Il se mit debout face au démon les yeux dans les yeux et lui dit :


" Laissez moi cinq petites minutes avec elle et je vous la rend. Promis je ne lui ferais rien de mal. "


Puis Arthur se remit au niveau de l'elfe qui n'osait pas la regarder. Il posa ses mains sur les deux tempes de l'elfe. Endroit idéal pour faire tomber quelqu'un dans les pommes juste en serrant un peu. Et fit remonter sa tête pour la voir dans les yeux. Ses yeux ils allaient tellement lui manquer. Mais après tout c'était elle ou lui. Il lui dit d'une voix basse, mais douce, mielleuse et rassurante :

" Alors, tu veux faire ta vie avec lui. J'avais remarqué que tu n'avais pas dormi avec moi mais j'avais espéré que tu étais juste insomniaque ... En venant ici je savais que quelque chose allait se passer. Quelque chose qui allait changer ma vie. Mais je ne pensait vraiment pas à cela en fait. Avant que je ne parte je voudrais d'abord que tu écoutes ce que j'ai à te dire et que tu exauce cinq de mes souhaits. Je voulais tout d'abord te dire qu'il ne faut pas être désolée pour si peu, tu es jeune, tu es belle, tu es intelligente, tu as toute ta vie devant toi, alors ne t'excuses pas pour si peu. Le seul à devoir s'excuser ici c'est moi, je n'aurais jamais du te déclarer ma flamme si vite, je n'aurais jamais du croire en notre amour en  si peu de temps. Je n'aurais jamais du venir ici. Et pourtant tous cela je l'ai fait. Excuse moi. Après ne suis pas mon exemple. Vis au jour le jour avec la nature, soit heureuse, forge ta vie par l'instinct, suis la voix de ton cœur, écoute les arbres chanter, laisse tes cheveux voler dans le vent, ne tue personne même si c'est pour ta survie, ne souille pas ton âme au diable, reste fidèle a ton mari, sois heureuse dans ta vie ... "


Arthur prit la main de l'elfe et la frotta comme lorsqu'il s'étaient rencontrés pour la rassurer un minimum.  Arthur avait un magnifique sourire en ce moment qu'il adressait à Miina. Puis il reprit la parole :

" Écoute mes cinq vœux et exauce les s'il te plait. Tout d'abord sèche moi ses larmes et souris moi. Tu es trop belle pour te mettre dans des états pareils. "

Il essuya avec son pouce les quelques larmes qu'il restait sur les joues de l'elfe.

" Après deuxième vœux, laisse toi faire.
"
Et il prit Miina dans ses bras tout en caressant ses cheveux. Position parfaite pour crée une hémorragie avec un vieux couteau. Puis il relâcha l'elfe.

" Troisième veux c'est ceci.
"
Arthur fouilla dans une de c'est poche et sortie un collier en or avec un pendentif en forme d'hirondelle  Il le mit au cou de Miina.

" Je voulais te le donner depuis un moment mais je n'avais pas trouvé le temps. Ce collier te permettra que si tu penses assez fort à moi dans les moments durs que je puisse te rejoindre ... Utilise le si tu es en danger. J'apparaitrais à coté de toi en peu de temps. C'est un cadeau que l'on fait de génération en génération pour protéger une personne voulue dans ma famille." 

" Quatrième veux, je veux que même si nous sommes séparés, même si le pire pouvait arriver, que tu sois d'accord pour que je devienne ton protecteur. Que je sois ton complice, ton ami, la personne à qui tu révèlerais tout tes secrets, l'épaule qui te soutiendras dans les moments difficiles."


" Et enfin le dernier veux, je vais le réaliser à ta place,  je m'en excuse mais je veux garder un souvenir."


 Et Arthur fit un baiser assez court et rapide à l'elfe.  Arthur se leva il vit que l'elfe allait mieux, elle ne sanglotait plus. Puis Arthur enleva sa cape et la mis autour du coup de l'elfe comme à leur première rencontre.

" Tiens je te la laisse, elle te vas mieux qu'à moi. Et merci encore. Grâce à toi j'ai enfin trouvé un but dans ma vie. Protéger la personne que j'apprécie le plus au monde. "


 Arthur avait toujours ce sourire magnifique qu'il n'avait jamais tiré jusqu'à maintenant. Il s'approcha de Tyrus pour finir et lui dit toujours avec une voix mielleuse et douce :

"Occupe toi bien d'elle, ne fais pas ce que j'ai fais. La revoir dans un état pareil me ferais trop de peine " 


Puis Arthur fit quelques pas en avant et se retourna en face de l'elfe et finit par lui dire en elfique pour que Tyrus ne comprenne pas :
" Pense à moi ! "

Et il disparu dans un nuage de fumée sombre.

[ Merci à Tyrus et Miina de m'avoir laissé emprunter leur rp. Et merci à Miina pour les bons moments que j'ai déjà vécu avec elle et que je vais vivre] (corrigé par Elda dans un état second ... Andouille t'es pas fou de me faire pleurer comme ça, j'ai un coeur sensible moi =(]

_____________________

Si la vie n'est pas un fleau de douleur et de torture, alors je ne vie pas

la vie n'est que la plus lente et douloureuse façon de mourir.
Revenir en haut
MSN
Miina
-
-

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 640
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mer 19 Mai 2010 - 16:44    Sujet du message: Loin et proche....[libre] Répondre en citant

Petit à petit les larmes se tarirent. Miina entendit vaguement Tyrus demander à Arthur de partir. Cet acte protecteur envers elle la touchait. Les mots qu'il prononça suite à cela lui firent relever la tête.Le démon disait pouvoir aimer une autre que Vaikis sans toutefois l'oublier. Il disait pouvoir aimer Miina même si l'ange restait dans son coeur. Le regard de l'Elfe exprimait de l'espoir en cet instant. La fin de sa phrase lui fit perdre un peu de cet espoir insensé. La druide ne comprenait pas vraiment. Tyrus n'avait en aucun cas brisé son union avec Arthur. C'était elle et elle seule qui l'avait fait. Il fallait absolument qu'elle lui dise, qu'elle lui fasse comprendre pour ne pas qu'il se mette de fausses idées dans la tête.

- Tyrus, tu n'es en aucun cas responsable de ce qui vient de se passer avec Arthur. Moi seule suis fautive. Moi seule ait décidée d'y mettre un terme.


Miina regarda le démon dans les yeux quelques instants puis détourna le regard. Elle s'obligeait à ne pas regarder Arthur depuis qu'elle avait tout avoué. Ce serait trop dur pour elle. L'Elfe frissonna quand son amant demanda à rester seul avec elle. Ses paupières restèrent closes jusqu'à ce qu'elle sente les mains du démon lui prendre le visage. La druide s'obligea à plonger son regard bleu électrique dans celui d'Arthur. Pendant un instant, elle avait craint voir ses yeux rouges, ce qui signifiait que le démon aurait prit le dessus sur l'elfe mais non, ses yeux étaient bleus. Elle s'attendait à ce qu'il pique une crise, lui hurle dessus ou même la frappe mais non. Il se contenta de s'excuser et de lui dire d'être heureuse. Miina ne comprenait pas. Ce n'était pas à lui de s'excuser, bien au contraire, il devrait être en colère après elle. Mais non. Le ton sur lequel il lui parla et son regard boulversèrent Miina qui faillit de nouveau verser des larmes. Elle ne faisait que pleurer, il fallait que cela cesse ! L'Elfe détestait pleurer, montrer ses faiblesses aux autre. Quand Arthur mentionna cinq vœux, elle eut peur durant quelques secondes, se demandant ce qu'il allait demander puis se rassura bien vite en entendant le premier. Secher ses larmes ... il s'en chargea en passant son pouce sur ses joues dans un geste tendre qui lui rappela les moments qu'ils avaient passés  ensemble. Miina ferma les yeux puis les rouvrit bien vite, une lueur déterminée dans le regard, elle ne pleurerait plus. L'Elfe lui devait bien cela, elle allait exaucer tous ses voeux, quels qu'ils soient.
Vint le deuxième voeux. Une simple étreinte qui dut lui rappeler tant de choses. Pour sa part, La druide son contenta de se laisser faire et d'inspirer pour la dernière fois la fragance que dégageait le démon.
Le troisième voeux étonna beaucoup Miina. Arthur lui passa au cou un pendentif en or en forme d'hirondelle. Très jolie, avec des details surprenant, du grand travail. Il devait valoir une fortune. Elle voulut prendre la parole mais se retint, de peur d'offenser le démon en refusant son présent. Elle écouta distraitement les explications tout en parcourant le bijou de ses doigts. Miina focalisa de nouveau son attention sur Arthur quand celui-ci parla du quatrième voeux. Il la protegerait. Pour toujours. Jusqu'à ce qu'elle ne veuille plus de lui. L'Elfe hocha la tête doucement et réussit à garder un comportement décent, malgrè l'émotion qui l'étreignait de nouveau. Elle venait de se rendre compte d'une chose, Arthur à défaut de pouvoir lui offrir son amour lui offrait son amitié. Il lui demandait d'être son meilleur ami, son confident. En cet instant, Miina ressentit une joie profonde et inexplicable.
Le cinquième voeux était assez prévisible mais la druide ne le ressentit pas comme elle aurait pu le ressentir avant. Elle prenait ce baiser comme un cadeau d'amitié, un lien nouveau qui les unirait. Leur union amoureuse avait pris fin avec ce baiser. A partir de maintenant, seul l'amitié aurait sa place entre eux, Miina le sentait et le savait. Le démon fit un dernier geste, très symbolique pour l'Elfe. Il lui donna la cape. L'objet qu'elle avait pris lors de leur première rencontre. L'objet qui les avait réuni la deuxième fois, lors de la déclaration du démon. L'objet qu'ils avaient partagé. Sa cape.
Sa main froissa légèrement le tissus tandis qu'Arthur s'avançait vers Tyrus en lui demandant de prendre soi d'elle. Il allait partir. Qui sait quand il se verrait de nouveau ? Aurait-il un sourire comme celui qui éclairait son visage en cet instant ? Trouverait-il la paix et même l'amour de nouveau ?
Son amant se tourna une dernière fois vers elle et l'Elfe lui adressa son plus beau sourire, celui qu'il aimait tant. Il disparut après avoir prononcer quelques mots en Elfique. C'était sûrement pour éviter que Tyrus ne comprenne sa phrase. " Pense à moi ". Chose fort aisé pour elle. Il occuperait un place certe moins importante dans ses pensées qu'avant mais il y serait tout de même. Avec toujours le même sourire, même en sachant qu'il avait disparu et qu'il ne l'entendrait jamais, elle murmura une réponse elle aussi en Elfique.


- Je te le promets. Merci ... Pour tout.


Pendant quelques minutes, Miina fixa l'endroit de la disparition du démon tout en souriant. Elle était étrangement calme. Les gestes d'Arthur l'avaient appaisée. Il lui fallait cependant clarifier les choses avec Tyrus. L'Elfe se tourna vers lui et s'inclina.


- Je suis désolée que tu aies assisté à mon état pitoyable il y'a quelques minutes. Je suis désolée aussi pour t'avoir mis dans une situation gênante.
_____________________

"-Qu'est ce que la mort?
-tu veux la réponse du poète ou du savant ?
-du savant
-c'est la fin.
-et celle du poète?
-ce n'est qu'un passage, un nouveau début."

"La vraie liberté n'est pas de faire ce que l'on veut, mais ce que l'on doit. "


"- Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Les rêves ne se brisent pas.
- Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Le terreau des rêves à venir."
Revenir en haut
MSN
Tyrus
-
-

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2010
Messages: 514
Localisation: Devant un PC!
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mer 19 Mai 2010 - 22:52    Sujet du message: Loin et proche....[libre] Répondre en citant

Les paroles de l'elfe rassurèrent quelques peu Tyrus, mais il ne pouvait s'empêcher de penser que sans sa présence, les deux elfes se seraient séparés plus tard, voire même jamais puisque le fait que Miina dorme avec le démon semblait avoir été l'élément déclencheur de cette rupture. Cependant, s'ils n'étaient pas réellement amoureux, cela valait probablement mieux qu'ils rompent.Les adieux des deux elfes semblèrent interminables à Tyrus, notamment la longue énonciation des voeux d'Arthur. Cependant, une fois cette liste finie, le démon disparut, ce qui permit à Miina de se tourner de nouveau vers le démon. Les excuses de l'elfe firent sourire Tyrus

"Tu n'as pas à t'excuser Miina, si je n'avais pas voulu subir ça, je serai parti, sans aucune hésitation. Ne t'en fais pas pour ça."

Le sourire du démon était un sourire étonnant, légèrement amusé, comme le sourire d'un amant qui se moque de son amante, mais bien vite, le sourire disparut et le visage de Tyrus devint réellement très grave, il avait quelque chose de difficile à dire à Miina, il savait qu'il allait lui faire du mal, beaucoup de mal, probablement.

"Je suis ... Désolé, Miina, mais ... Je suis désolé je ne peux pas ... Pour l'instant du moins, je ne peux pas, je suis véritablement navré, tellement navré mais je ne peux pas être avec toi, pas pour l'instant, pas encore, je ne sais pas encore quand je serai prêt, ça pourrait être demain, comme dans 100 ans, mais là, en cet instant, je ne peux pas. Je suis véritablement désolé Miina, je pense que je t'aime, je suis presque sûr, mais simplement le croire ce n'est pas de l'amour, bien que cela en soit proche, acceptes toutes mes excuses, désolé. Je te jure aujourd'hui, en ce lieu et en cet instant que je serai cependant toujours là pour toi, je ne sortirai pas de ta vie, on ne se débarrasse pas de moi aussi facilement!"

La fin de sa phrase se voulait comique afin d'adoucir les propos qui précédaient, mais cela n'enlevait rien à l'horreur qu'il avait du créer chez Miina, la déception, elle avait rompu avec Arthur pour lui et pourtant il n'allait pas se mettre avec elle, il ne le pouvait tout simplement pas, il y avait un blocage, autant psychologique que physique ... Aussi le démon prit l'elfe dans ses bras, même s'il n'allait pas se mettre en couple avec elle là en cet instant, mais malgré tout, il sentait qu'il l'aimerai, plus tard probablement, il savait déjà qu'il mourrait auprès d'elle ...
_____________________

"On ne peut vaincre le mal que par un autre mal."(J-P. Sartre)

"Pourquoi remettre à demain ce que l'on peut faire après demain ?" (Alphonse Allais)

"A force d'attendre, la vie nous dépasse" (Sénèque)

Revenir en haut
Miina
-
-

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 640
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Sam 10 Juil 2010 - 12:30    Sujet du message: Loin et proche....[libre] Répondre en citant

Miina fut quelque peu rassurée. Cette scène n'avait pas semblé déranger et ennuyer Tyrus plus que cela. La disparition du sourire qui était apparu sur le visage du démon inquiéta l'Elfequi commença à se douter de la suite des évenements, mais elle s'était préparée psychologiquement à tout et écouta donc tranquillement les paroles du démon en face d'elle sans trahir d'émotions particulières et ce du début jusqu'à la fin. Miina s'était tellement attendue à cette fin que la douleur se fit à peine sentir. Il commençait seulement à l'aimer. Ce n'était que le début. Un chose était certaine : elle l'attendrait. Peu importe le temps qu'il mettrait, que ce soit dans une semaine, un an ou même un siècle. Tyrus la prit dans ses bras, surement pour la réconforter. La Druide le serra fort contre elle et lui chuchota à l'oreille

- J'ai tout mon temps. Je t'attendrai le temps qu'il faudra.

Miina se dégagea lentement mais avec détermination. Etrangement, un sourire illuminait son visage. Elle se sentait bien car l'Elfe avait la certitude qu'il finiraient par être ensemble. Le soleil baigna alors la clairière de son éclat. La neige pure, non souillée par leur pas étincelait telle du diamant.
Comme dans un état second, Miina se leva, regarda longuement ce lieux avant de reporter son attention sur le démon, assis paisiblement au milieu de cette neige étincelante.


- Je vais partir sous peu. Elle m'appelle. Mais je dois d'abord chercher mes affaires.

Quand elle prononça le " elle", Miina ouvrit ses bras, désignant le paysage des alentours. La nature l'appelait, aussi étrange que cela puisse paraître. La Druide avait besoin de se ressourcer en elle.
Peut-être qu'en vérité Miina n'était pas encore capable de vivre l'amour car il lui semblait difficile de vivre avec quelqu'un et en même temps avec les élements quoi composent la nature. Seule l'expérience et le temps le lui diraient.
Sans même lui demander son avis, l'Elfe prit la main de Tyrus et l'obligea à se relever. Il serait tout à fait ridicule qu'ils ne fassent pas la route ensemble. Elle lacha sa main et se mit à marcher d'un pas décidé vers la grotte qui leur servait d'abris

_____________________

"-Qu'est ce que la mort?
-tu veux la réponse du poète ou du savant ?
-du savant
-c'est la fin.
-et celle du poète?
-ce n'est qu'un passage, un nouveau début."

"La vraie liberté n'est pas de faire ce que l'on veut, mais ce que l'on doit. "


"- Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Les rêves ne se brisent pas.
- Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Le terreau des rêves à venir."
Revenir en haut
MSN
Tyrus
-
-

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2010
Messages: 514
Localisation: Devant un PC!
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mer 25 Aoû 2010 - 19:13    Sujet du message: Loin et proche....[libre] Répondre en citant

Le démon était à la fois surpris et ravi de la réaction de l'elfe, elle comprenait le fait qu'il ne voulait pas lui déclarer un amour qu'il savait ne pas exister, pas encore, il fallait qu'il laisse du temps au temps, il fallait qu'il laisse du temps à son coeur pour choisir, il devait attendre. Arborant un magnifique sourire inédit sur le visage, Tyrus se releva avec Miina et ils commencèrent à marcher vers la grotte, il aurait été ridicule de ne pas faire la route ensemble, d'autant que ni l'un ni l'autre ne ressentait, ou du moins Tyrus le percevait ainsi, de la rancoeur à l'égard de l'autre, bien au contraire ...

Arrivés à la grotte qui leur avait servi d'abri durant la tempête, Tyrus rassembla en quelques minutes ses affaires, nettoya ensuite quelque peu les restes de leur séjour dans la grotte afin de ne pas priver les animaux des montagnes d'un éventuel abri, puis s'approcha de Miina


"Miina, il va être temps, pour moi de te quitter, je dois retourner dans un lieu que je connais qui m'a toujours aidé à réfléchir, ainsi je saurais où j'en suis par rapport à ... par rapport à toi et Vaikis, je suis sur que je finirais par trouver une réponse qui satisfera à la fois ton coeur et le mien, du moins je l'espère, mais sache que je reviendrai, je reviendrai toujours, à tout moment, si tu cours le moindre danger, le moindre risque, je serai là, toujours, pour toi."

Suite à ces paroles, et avant que Miina n'ait pu répondre, il l'enlaça de ses bras et de ses ailes, il se sentait bien, les quelques secondes que durèrent cette étreinte, il se sentit complet, il se sentait comme s'il n'avait plus rien à accomplir dans la vie, plus rien ne comptait mis à part Miina, mais hélas, le souvenir de Vaikis finit par revenir le hanter, et il se sépara de Miina, puis, ramassant son paquetage, il se dirigea vers la sortie

"Je ne serais pas long"

Et sur ces dernières paroles, le démon s'envola en direction de la ville, il devait se réapprovisionner en vue de son voyage jusqu'au plaines du Soleil.
_____________________

"On ne peut vaincre le mal que par un autre mal."(J-P. Sartre)

"Pourquoi remettre à demain ce que l'on peut faire après demain ?" (Alphonse Allais)

"A force d'attendre, la vie nous dépasse" (Sénèque)

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:24    Sujet du message: Loin et proche....[libre]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre des Peuples Index du Forum -> ► Galawen ◄ -> La Principauté de Sala -> Les Monts Venteux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com